Skip to main content

Clifford Chance

News and awards

Clifford Chance conseille le Comité de Coordination des créanciers seniors dans la restructuration du groupe HIME / SAUR

11 October 2013

Clifford Chance conseille le Comité de Coordination des créanciers seniors dans la restructuration du groupe HIME / SAUR

Le cabinet d'avocats Clifford Chance a conseillé le Comité de Coordination (CoCom) regroupant les créanciers seniors les plus importants du groupe HIME/SAUR dans le cadre de la négociation et la mise en œuvre de sa restructuration financière.

Aux termes d'un processus d'appel d'offres pour la reprise du groupe HIME/SAUR et après plus de dix mois de négociations entre le groupe et le CoCom, deux plans de conciliation ont été homologués par le Tribunal de commerce de Versailles le 26 juillet 2013.

Il s'agit d'un plan dit "lender-led" proposé par le CoCom, approuvé à l'unanimité des parties prenantes, aux termes duquel près de quarante institutions financières créancières seniors sont devenues les actionnaires du groupe HIME/SAUR.

Cette restructuration financière comprend la mise en place de nouvelles lignes de "new money" tant pour HIME que pour SAUR pour un montant total de EUR 200 millions.

Compte tenu du très grand nombre de parties prenantes à l'opération de restructuration et de ses enjeux financiers, cette opération dite de "lender-led" est la plus importante jamais réalisée en France et constitue un tournant en matière de restructurations.

Les équipes de Clifford Chance étaient menées par quatre associés : Daniel Zerbib, Reinhard Dammann, Gilles Lebreton, Alexandre Lagarrigue et les principaux avocats du bureau parisien de Clifford Chance impliqués sur ce dossier étaient Marianne Pezant (Counsel), Alexandra Salanson (Counsel) et Anna Velitchkova pour la partie equity, Anne Vrignaud (Counsel), Mary Serhal et Chloé Desreumaux pour la partie financement, Gilles Podeur (Counsel) et Valentine Bleicher pour la partie restructuration et Britta Hardeck pour la structuration fiscale. Cédric Burford, associé et Gemma Doyle conseillaient sur les aspects quasi-equity de la structure.